Radio
A camel is a horse designed by a committee

A camel is a horse designed by a committee

Think of a plane, a hospital, a classroom, a boat, a company, a kitchen, think about whatever structure you want to think about : if democracy was applied there, it would simply be catastrophic.

That’s of course the reason why, efficiency wise, States are the worst structures. States produce paper and speeches, States produce taxes and debt ; States don’t have a vision, States don’t have a project, States dont keep a direction. But of course… for the sake of social peace… better keep democracy.

In a recent article, Michael Arrington pointed this well-known fact : if you listen to people around you, you never produce anything else than an average boring product.

you get vanilla. feature creep. boring. It takes a dictator to create the iPhone and change the course of an entire industry. Imagine if Steve Jobs let other people add features to that device.

Using Facebook example, Arrington reminds us that people tend to finally love what they first hated :

the original News Feed was hated, now people are up in arms to keep it from changing

I completely agree with Michael.

Radio is like politics & football : everybody has an opinion, everybody knows, and any taxi driver is a great potential strategic commander in chief :-)

Look at your DJs ! Don’t they “know better” ? Come on… they “work in Radio” … for “years”… etc.

We all know about those poisons. Poison of doubt, poison of direction change, etc.
My advice ?
If you took a direction, it means you decided where you wanted to go. It means you have a GOAL to REACH.

Don’t let poison come to your ears. Simply DO NOT LISTEN to any voice around.

Success will be your reward.

Share this Story

2 Comments

  1. Isabelle Bonjean

    April 3, 2009 at 10:31 pm

    En effet, c’est intéressant… en réalité je pense qu’on peut surtout se réjouir de l’exceptionnelle plasticité du cerveau humain. Elle permet au consommateur lambda d’accepter l’inévitable, et finalement de le trouver à son goût. C’est là qu’interviennent la com et le marketing, pour arrondir les angles, faire passer la pilule, vendre le machin. Et les journalistes s’y mettent recopient sagement les dossiers de presse (vive le copier-coller), et vont boire un verre en terrasse. Pourtant, tous les consommateurs ne sont pas des moutons. Facebook regorge de groupes de mécontents qui se plaignent de la nouvelle interface. Au nom des principes évoqués dans votre article, les concepteurs de FB font la sourde oreille. Les internautes n’en peuvent mais… heureusement, sagement et sans faire davantage d’histoire ils s’adaptent et passent à autre chose. Peut-on en conclure que le produit est meilleur que si les attentes de ses utilisateurs avaient été prises en compte? J’en doute.

    Pourtant, et c’est heureux, il arrive que les concepteurs finissent par écouter les consommateurs. J’en veux pour meilleure preuve la nouvelle version du système d’exploitation de l’iPhone, à venir au mois de juin et qui remédiera enfin à toutes les tares d’un appareil présenté jusqu’alors comme le must en matière de téléphonie au grand dam des malheureux acheteurs pris au piège de la com. En réalité iPhone est un gros bébé dans le domaine de la téléphonie, du courrier électronique, de la messagerie instantanée, j’en passe… un gros bébé qui va grandir grâce aux protestations outrées de ses parents adoptifs. Vive la démocratie du marché ?
    Enfin, le système démocratique a des avantages dont certaines sociétés, et non des moindres ont su tirer profit. Ainsi Google permet à ses employés de développer des projets personnels en lien avec la société pendant leur temps de travail. Il arrive que ces projets débouchent sur des applications riches d’avenir pour l’entreprise. C’est ainsi qu’est né Gmail !
    En radio le problème est légèrement différent. Je trouve formidable que vous soyez allé jusqu’à Pékin pour apporter la bonne… parole (enfin si on veut, puisqu’il s’agit plutôt de programmes de divertissements musicaux entre autres). Mais comment se réjouir de l’acculturation, de l’assimilation, du nivellement de l’offre ? Les chinois n’ont-ils pas leur propre opinion sur ce qui leur convient ?
    Nous avons vécu à l’adolescence l’éclosion des radios libres, NRJ en tête. Ou sont passés cet esprit de liberté, cette fraîcheur, cette diversité extraordinaire ? Comment se fait-il que je ne puisse plus écouter en continu une fréquence pointue et incisive, orientée certe, mais adaptée à mes besoins ? Pourquoi faut-il que Ouï FM soit remodelée pour plaire alors qu’elle me plaisait déjà ? Plaire à qui ? A plus d’auditeurs ? A tout le monde ? Aux martiens ?
    Bref, je m’inquiète.
    Je pense que les chameaux sont des animaux particulièrement adaptés au désert, que les touaregs en ont besoin, que les chevaux crèveraient là où ils trottinent le nez au vent.
    J’ai besoin que les chameaux existent, et aussi les ânes, les loutres et les koalas.
    Et je crois en la démocratie plus qu’en tout autre chose. Cette démocratie qui ne vous déplaise préside au contraire à la construction de la majorité des établissements publics, pour satisfaire aux besoins réels de chacun. Et l’histoire actuelle montre bien que les Etats sont là pour pallier aux insuffisances des chantres du libéralisme, à leur absence de vision à long terme. Ils sont là pour défendre les intérêts de ceux que vous prétendez ne pas devoir écouter pour parvenir à ne créer que des… chevaux.

    Reply

  2. Denis Florent

    July 23, 2010 at 1:05 pm

    Donc, ce qui est bon pour l’iPhone ne l’est pas pour Ouï FM ? Autrement dit, quand ça vous arrange, vous faites appel à la vox populi (quand elle est d’accord avec vous), mais vous vous offusquez qu’on essaie de “plaire au plus grand nombre” lorsque ça ne vous arrange plus…

    Demandez-vous pourquoi la France file vers la guerre civile, avec des “citoyens” comme vous :-)

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Join me on Facebook !

" Denis develops a global vision where radio fully integrates digital opportunities."
Thierry Chamoux, EMG

" Denis is a respected expert in the Radio industry. His strategic vision of the different areas of the business is highly appreciated."
Julien Pauchet, Radio France

" If you are looking for someone to deliver sharp insights into the evolving audio landscape, I would certainly recommend that you get in touch with Denis."
Matthew Carver, EGTA

" Denis’ presentation was crisp, tangible, and very entertaining."
Martin Baumgartner, Swiss Radioworld